Aller au contenu

Lazer

Modérateurs
  • Compteur de contenus

    17 158
  • Inscription

  • Dernière visite

Messages posté(e)s par Lazer


  1. Essaye la bouteille (de vodka) à la mer :P

     

    Tu peux tenter le forum officiel, mais ils sont encore moins réactif généralement.

    Sinon il parait qu'en râlant un peu sur leur facebook ou leur twiter officiel ça les fait réagir rapidement.

    • Haha 1

  2. Il y a 5 heures, jojo a dit :

    un rpi avec un ssd

    Dans ce cas autant prendre un mini-PC avec mémoire eMMC de base. Au moins tout est intégré dans un form-factor sympa.

    Parce que les bricolages de RPI, avec SSD branché en externe, plus l'alimentation, etc.... ça fini par être bancale, surtout sur une location où les locataires vont potentiellement fouiller partout et y toucher.


  3. Perso je suis un fan inconditionnel des disques Western Digital de la gamme RED... ils ne tournent qu'à 5400 tr/min, donc parfaitement adaptés à un usage domestique : consommation réduite, peu de bruit, et fiables.

    Attends le Black Friday, tu auras des promos certainement (par contre faut être réactif, les offres intéressantes ne durent que quelques heures au maximum... ça a beaucoup de succès)

     

    Les Seagate sont bien aussi, mais à gamme équivalente ils sont systématiquement plus bruyants et plus consommateurs d'électricité (ils tournent tous à 7200 rpm)

    • Like 1

  4. @Bloug j'enregistre à la résolution native de chaque caméra... donc ça va de 720p (vieille Foscam motorisée intérieure) à 4 Megapixels (varifocale extérieure), sachant que la majorité de mes caméras sont en FullHD (1080p, 2 Megapixels). Je n'ai pas de caméras en 4K.

     

    @antoine_la : pour les NVR je n'en sais rien, il faut étudier la doc si tu ne l'as pas encore acheté.

     

    Avec Surveillance Station, c'est faisable, mais j'ai immédiatement laissé tombé.

    C'est un sujet qui a déjà été débattu maintes fois sur le forum (tu retrouveras sans peine les discussion), et également répété sur la page précédente : le vent, les nuages, un animal, etc... déclenchent en permanence des mouvements sur l'image (analyse de pixels).

    Cela ne me dérange pas d'avoir 99% des mes enregistrement sur disques durs inutiles, de toute façon je ne les regarde jamais, sauf en cas de recherche d'un événement précis.

    Par contre, notifier la domotique 100 fois par jour parce qu'un chat est passé, tu vas vite te rendre compte que ce n'est pas viable, tu as autre chose à faire que de te faire spammer de notifications.

     

    L'ère des caméras suffisamment puissantes pour analyser et comprendre les mouvements en temps réel sur une image n'est pas encore arrivé (enfin si, mais disons que ça n'est pas accessible au grand public).

    Donc pour le moment, avec notre domotique, retour au point de départ, on utilise des détecteurs de mouvement. Et encore, méfiance... un détecteur standard en extérieur donnera encore beaucoup de faux positifs. Ce n'est pas pour rien que les détecteurs extérieurs pour alarmes (donc qui doivent impérativement être fiables) coutent plusieurs fois le prix, et incluent des doubles technologies dans le capteur.


  5. La nouvelle app, on l'a déjà depuis 1 an (un peu moins  la dispo de la "stable officielle" était au CES de janvier 2019)

    Elle fonctionne tellement bien qu'ils continuent à sortir des mises à jours de l'app historique :2: (alors qu'ils devaient arrêter son support en juin 2019 :lol: )

    • Like 1
    • Haha 1

  6. Ah oui très important d'enregistrer les 30s précédentes, ça permet de ne pas louper le début de l'événement (la caméra ne notifie le mouvement qu'une fois que suffisamment de pixels ont changé.... donc on peut rater le début quand le mouvement arrive par le coté du champ de vision sinon)

     

    Enfin moi je crois que j'ai mis seulement 10 ou 20s, cela suffit.

    Je ne sais pas si les NVR Hikvision propose ce type de fonctionnalité ? En tout cas c'est possible sur Synology Surveillance Station.


  7. Ca fait au moins 3 ans qu'une HC3 est en développement, donc oui vous allez attendre longtemps. Et puis un jour, sans crier gare, il y aura une annonce.

    Ce qui est certain, c'est que matériellement parlant, elle est loin d'être dépassée, ça reste une box ultra puissante, je n'ai jamais vu personne approcher de ses limites.

    Les seuls reproches qu'on peut lui faire, c'est la lenteur de développement du logiciel (mais ce n'est pas lié à la box), et le choix de ne supporter que le Z-Wave (mais c'est un choix stratégique, Fibaro vivant, et étant le leader, des modules Z-Wave.... donc encore une fois, pas lié à la box HC2)


  8. Bof, ça change rien ça.

    Tu as forcément du Wi-Fi sur ton réseau, pour les mobiles.

    Donc si Wi-Fi hacké (vu que c'est maintenant possible en WPA2 si le point d'accès n'a pas été patché suite à la faille découverte l'année dernière), alors l'intrus aura accès aux caméras en filaire, car elles sont sur le même réseau.

    Sauf à faire des VLANs avec firewall très strict entre les VLANs... et encore même là, il y a des chances que le SSID des mobiles soit sur le LAN interne, donc puisque ton PC a accès aux caméras, alors l'intrus qui prendra la place de l'un de tes mobiles aussi.


  9. Pour GEA , il faut 10 instances, comme sur le screenshot.

     

    En effet, avec GEA :

    - 1 instance tourne en permanence, pour les traitements qui s'exécutent à intervalle de 30s

    - à chaque fois qu'un événement instantané est déclenché (situé dans l'en-tête de la scène, tels que détection de mouvement / ouverture, changement de variable globale, appui sur un bouton, etc...), 1 nouvelle instance de la scène est démarrée. Cette instance peut mettre quelques secondes à s'exécuter avant de se terminer. Pendant ce temps là, il peut y avoir d'autres déclenchements instantanés, donc il faut mettre un maxi à 10, comme ça, cela laisse 9 instances simultanées pour les déclenchements instantanés


  10. En Wi-Fi, clairement ça va plomber gravement le réseau.

    En Ethernet, ça ne sera pas un souci, on parle là d'un flux de quelques Mo/s, là où un câble Ethernet tient le 1 Gbps sans souci (120 Mo/s réel environ)

    Mais j'ose espérer que tout le monde câble ses caméras en Ethernet ici :D

     

    On pourrait aussi parler de l'usure des disques durs, de bruit engendré, et de la consommation électrique....

     

    Perso, même en extérieur, je suis partisan de n'enregistrer que sur détection de mouvement.

    En cas de doute sur une intrusion qui se serait produite quelques heures/Jours plus tôt, allez chercher l'événement dans un flux continu 24/24. C'est impossible.

    Avec la détection de mouvement, il suffit de sauter d'enregistrement en enregistrement, on retrouve beaucoup plus rapidement ce que l'on cherche. Bon évidemment, 99% des enregistrements sont inutiles (vent dans les arbres, nuage qui passe, chat/oiseau/renard qui se balade dans le jardin, araignée qui passe devant la lentille, etc....) mais on évite quand même des heures d'enregistrement d'une image totalement immobile.

     

    Pour l'intérieur, c'est simple, ma caméra est éteinte quand nous sommes présents. Seule celle du garage reste allumée, c'est marrant que peux faire un timelapse de mes bricolages :D

    • Like 1

  11. C'est une PAC air/air, donc un split mural et un groupe extérieur.

    L'intertie est très faible, tout comme mes radiateurs électriques. Ca fait des questions en moins à se poser.

    En clair, d'un point de vue économies, on a intérêt à baisser la température aussi souvent que possible (car ce qui coute cher, c'est le delta de température entre l'intérieure et l'extérieur... plus le delta est grand, plus les pertes le sont)

     

    Par contre, j'ai appris que pour la PAC, on n'a pas intérêt à la couper tout le temps.

    En effet, contrairement à un radiateur électrique (pour lequel le rendement est toujours exactement = 100% quelque soit la techno, bas-de-gamme "grille pain" comme haut-de-gamme à inertie et double corps de chauffe), le rendement de la PAC varie énormément selon la température extérieure (le fameux COP)... et pas de chance, quand on a le plus besoin de réchauffer l'intérieur, c'est quand il fait froid dehors, donc qu'il y a moins de calories.

    Du coup, mon scénario prend en compte la température extérieure. Au dessus d'une certaine valeur (8 ou 9°C je ne me souviens plus), en cas d'absence ainsi que la nuit, je coupe la PAC. Le rendement de la PAC est excellent, je sais que la température intérieure remontera très vite.

    A l'inverse, si la température est en dessous, on la laisse tourner (mais je coupe quand même tous les radiateurs électriques), ça évite à la température intérieure de descendre trop bas, donc ça permet de remonter rapidement à la température de confort.

     

    Il est totalement impossible de comparer les modes de chauffage, c'est pour ça que les articles qu'on trouve sur le net sèment la plus grand confusion... car on général ils ne prennent qu'un seul type de chauffage en référence pour rédiger leur théorie. Il faut également prendre en compte la typologie du logement (espaces ouverts, ou fermés), l'isolation, ...

    Il faut tester chez soi, perso j'ai mis 3 à 4 ans pour ajuster tous mes scénarios. Là ça fait 2 ans que je n'y touche quasiment plus. Un seul bouton, sur un VD, me permet de changer de mode (été, hiver, et inter-saison (dans ce mode intermédiaire, seule la PAC du salon et la SDB sont chauffés, les chambres restent éteintes))

    • Like 1

  12. L'auto-apprentissage.... du beau pipo marketing encore, à mon avis :)

    C'est très bien pour le grand public, qui n'y connait rien, n'a aucune installation domotique, et ne souhaite pas passer du temps à le configurer.


    Mais encore une fois, si tu as de la domotique, tu peux piloter ton chauffage 10x plus finement qu'un pseudo algo d'apprentissage qui sera forcément limité. Si tu as des horaires ultra fixes d'un jour, et d'une semaine sur l'autre, ça le fera.

    Chez nous on a des horaires très variables, de temps en temps je bosse à la maison, de temps en temps je suis en déplacement 1 semaine complète, bref, un algo d'apprentissage serait inutile dans notre cas.

    Avec la domotique, je pilote chaque pièce indépendamment, en fonction de pleins de critères :

    - présence/absence de la maison (c'est la base) => Si on part de la maison plus tôt que prévu, le chauffage se coupe immédiatement au lieu de continuer à chauffer inutilement pendant 1h. L'inverse si on rentre plus tôt que prévu

    - statut des détecteurs de mouvements et détecteurs d'ouvertures (si la porte de notre fille est ouverte, c'est qu'elle a fini de dormir... on peut baisser le chauffage (elle ne joue pas beaucoup dans sa chambre....))

    - la consommation des appareils (si l'ampli/projecteur est allumé, c'est que quelqu'un regarde un film, donc on remonte la température à fond).

     

    Je n'ai pas de poêle, mais une pompe à chaleur, elle est prise en compte dans mes scénarios (c'est le premier appareil démarré, et le dernier arrêté). Les radiateurs sont là en appoint, et aussi pour les pièces qui ne profitent pas de la pompe à chaleur (notamment SDB, cuisine, salle ciné)

     

    L'auto-apprentissage ne colle pas au juste à l'économie d'énergie... il essaye de s'en approcher. Je ne suis même pas certain que l'économie générée puisse rentabiliser le cout d'achat élevé de ces appareils (n'oublie pas qu'il en faut 1 par zone ou pièce) avant qu'ils soient obsolètes (puisque dépendants du cloud)

    La domotique (finement paramétrée, donc un peu de travail), le permet réellement.

     

    Enfin moi je milite pour la domotique, c'est le choix que j'ai fait, et je suis convaincu que c'est le plus efficace en termes de confort/économies (en plus de permettre plein d'autres choses... sécurité, etc). Le défaut, c'est le temps qu'il faut y consacrer pour paramétrer le système.

    Un NEST, tu l'achètes, tu le poses, et on en parle plus. C'est un choix.


  13. Si tu veux 2 zones, il faut 2 thermostats (et 3 pour 3 zones)

    Rappel : un thermostat est constitué d'une sonde de température et d'un organe de décision (chauffer/arrêter). Il peut être matériel (ceux que tu as cité, et évidemment tout thermostat intégré aux radiateurs) ou logiciel (panneau de chauffage HC2 avec modules liés, plugin thermostat de Jeedom,...)

     

    Je n'ai pas d'expérience dans ces thermostats connectés grand public (surtout prévus pour le chauffage central à la base), donc je ne saurai te répondre directement.

    Mais puisque tu as une box domotique, pourquoi ne pas rester sur une solution domotique ? Le Secure SRT321, bien que pas très beau, fonctionne bien.

     

    En tout cas chez moi, je me contente du fil pilote avec les 6 ordres (Qubino), je laisse le thermostat interne de chaque radiateur faire son boulot. Une fois réglé à la température voulue de chaque pièce, ça fonctionne bien. Avantage, on a autant de zone que de radiateur.

     

    Si tu veux mon avis, le système de zone est totalement aberrant, et a été inventé par les fabricants de l'époque, mais n!est qu'une limitation d'un programmateur ancien et peu évolué (Delta Dore, etc)

    En pratique, jamais personne de la maison je se lève et se couche à la même heure. C'est bête de faire une seule zone pour toutes les chambres. Il faut que chaque chambre soit programmable individuellement. Confort et économies.

    La domotique nous permet de lever cette limitation et d'avoir un contrôle de chaque pièce. C'est même la raison pour laquelle je me suis lancé en domotique il y a 6 ans, consterné devant les limitations des gestionnaires comme celui que tu as.


  14. Je n'ai jamais vu ces erreurs, mais ça vient clairement du serveur Web du NAS.

    Je ne sais pas ce que tu utilises comme NAS, mais il faudrait que tu regardes les logs du NAS.... on dirait qu'il n'a pas apprécié le nombre de requêtes.

     

    Par contre je ne saurais pas beaucoup t'aider, je n'ai pas de compétences sur les serveurs Web intégrés aux NAS (c'est quoi d'ailleurs, un Syno ?), car j'ai utilisé un hébergement Web mutualisé chez OVH, puis maintenant une VM Linux dédié sur mon serveur (Apache) qui tient très bien la charge.

×