Aller au contenu
Inkew

Suivi production et consommation

Recommended Posts

Bonjour,

 

J'ai actuellement un ecodevice RT2 de chez GCE avec tores sur différentes phases de ma maison, mais je suis un peu dubitatif sur les valeurs renvoyées (avec un cos-phi "moyen" appliqué sur certains tores + la précision de lecture de ces tores, j'arrive à des aberrations (faux exemple : j'ai une pince de 50A sur mon circuit cuisine qui comprend un four 16A, un MO 5A, un robot de 7,4 et une cafetière de 4,3A), et quand tout est éteint, je mesure 120W.. Pour ma plaque induction, avec un tore de 50A, c'est 145W en veille, donc très moyen..)

 

Comme je souhaite faire de l'auto-consommation photovoltaïque prochainement, je me demande si des duos compteur MID + Fibaro FGBS-222 Smart implant peuvent faire le taf?

Est-ce que quelqu'un a déjà essayé? peut-on, en récupérant les impulsions du compteur MID, avoir un retour en W (pas en kVA) et un index dans un QA?

Utilisez-vous d'autres solutions?

 

Merci!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le compteur MID comptera l'énergie en kWh, donc tu devrais avoir un résultat précis... de ce qui est facturé ! Mais ça ne donne pas la puissance instantanée en Watts.

En fait le compteur c'est complémentaire de la pince ampèremétrique.... j'utilise plusieurs couples de chaque pour mesurer différents circuits chez moi, tous reliés à un IPX800 (mais un EDRT2 ferait aussi bien).

 

Le souci du Cos Phi moyen utilisé par l'EDRT2 est un vrai problème, qui a justement été discuté récemment ici-même... il n'y a rien qu'on puisse faire à part remonter le problème sur le forum GCE Electronics en espérant qu'ils puissent trouver une solution.

Perso comme j'ai branché mes pinces sur l'IPX800 via l'extension X400-CT, je peux appliquer manuellement en coefficient sur chaque formule analogique afin de compenser le Cos Phi (d'ailleurs c'est faux, on devrait parler de facteur de forme)

 

En tout cas une chose est sure, le FGBS Smart Implant n'est pas utilisable en compteur d'impulsion, tu vas louper des impulsions, ce n'est pas prévu pour.

Le mieux reste l'entrée numérique d'un EDRT2 ou IPX800... mais c'est cher, sinon il faut se tourner vers un Arduino, Raspberry PI, etc, mais il faudra coder un peu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je comprend pour le smart implant.

Quand tu parles d'entrée numérique sur un ERT2, tu parles bien d'utiliser un compteur mid sur entrée numérique pour le comptage de l'énergie? Si c'est le cas, étant donné qu'avec ta QA Gce tu arrives bien a remonter une puissance en kW (on en a parlé dernièrement) en t'appuyant sur l'index teleinfo, c'est pas possible avec un compteur MID sur entrée numérique?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui un compteur à impulsion branché sur une entrée numérique utilisée pour le comptage.

Sur un IPX, je sais qu'il ne permet pas de calculer la puissance en W à partir du comptage de l'énergie en kWh (il faut une pince en plus pour cela).

Mais un EDRT2 peut être, je n'ai pas encore testé...

 

Dans la théorie c'est simple, il suffit de mesurer le temps entre 2 impulsions (1 impulsion = 1 Wh en général) pour obtenir la puissance instantanée.

Par contre en pratique, quand l'appareil consomme trop peu et que le temps entre 2 impulsions s'allonge à plusieurs heures, le calcul de la puissance devient impossible (ou alors on arrondi à 0)

Je l'avais fait avec un Raspberry PI, mais je cherche à tout basculer sur l'EDRT2, donc faudra que j'étudie ça.

 

Modifié par Lazer

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si c'est possible de calculer une puissance sur un RT2, alors je n'ai pas trouvé comment faire.

Est-ce que tu penses du coup que la solution suivante est fonctionnelle : compteur mid + ipx (ou RT2) pour compter l'index + Calcul de la puissance instantanée et rapatriement de l'index avec ton QA Gce pour afficher et exploiter la consommation journalière et la puissance instantanée (avec un rafraichissement de l'ordre d'une min.) directement dans la HC3? (le but ultime est de m'affranchir des cos-phi du RT2, et d'augmenter mon taux d'autoconsommation photovoltaïque)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Euh... je vois pas comment tu veux calculer la puissance instantanée si l'EDRT2 ne le fait pas.... parce que l'IPX800, je suis sûr que non, c'est bien pour cela que j'utilise une pince par circuit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Actuellement je me sers de ton QA GCE (qui fonctionne merveilleusement bien d'ailleurs:)), celui-ci me remonte la téléinfo, la puissance en kVa et la consommation actuelle. Il me semblait avoir compris que cette consommation en W était calculé par ton QA selon la méthode ci-dessus (temps entre 2 impulsions) pour s'affranchir du Cos-phi. Je me demande donc si la méthode compteur MID + GCE + calcul puissance -> HC3 n'est pas possible. J'ai loupé quelque chose?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non mon QA ne calcule rien, il se contente de remonter les infos délivrées par l'EDRT2/IPX800, ce que tu peux configurer au travers du fichier de configuration (comme décrit dans le tuto). Bref que des infos accessibles via l'API HTTP.

 

Su tu veux faire le calcul de la puissance, il faudrait réaliser un autre QA, et j'envisage la méthode suivante :

- à chaque impulsion, l'IPX/EDRT effectue un push vers la HC3 afin d'appeler une fonction

- la fonction de ce QA mémorise le timestamp de l'impulsion précédente, et connaissant le nouveau timestamp, il est possible de calculer la puissance.

 

MAIS :

- le timestamp est limité à ... 1 seconde près ! Ce qui est très insuffisant

- rien ne garantie que la fonction du QA soit exécutée instantanément, elle peut être exécutée quelques secondes plus tard, voire quelques minutes plus tard (voir sujet sur les freeze de la HC3)

=> tu auras un calcul de la puissance très approximatif, voire carrément faux.

 

Je considère que ce n'est pas une solution viable.

 

Si tu veux connaitre avec précision la puissance et l'énergie consommée par des gros appareils électriques, le mieux reste encore d'utiliser l'Aeotec Heavy Duty. J'en ai un sur ma plaque de cuisson.... mais... ça coute assez cher. Remarque : pas forcément plus cher qu'un IPX800, plusieurs extensions X400CT et autant de pinces ampérométriques et compteurs à impulsion.

Donc le bon vieux module Aeotec reste un choix à considérer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je vais regarder l'Aeotec.

Merci pour ton retour.

Peux-tu me dire comment tu récupères du coup la puissance de la téléinformation? C'est une info qui provient du linky? GCE affiche la puissance sur l'interface du RT2 (en W, mais qui correspond en fait à la puissance soutirée en kVA du linky), alors qu'ils ont accès à cette puissance active?<_<

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah oui alors pour la Téléinfo c'est particulier, j'ai bidouillé, j'ai dédié une fonction spécialement pour cela dans mon QA.

Et en effet tu as raison, le compteur remonte, via la Téléinfo, uniquement la puissance apparente en VA (cette information n'est pas utile pour la facturation, mais elle est utile pour faire du délestage, puisque le compteur Linky, ainsi que le disjoncteur de branchement, sont calibrés sur la puissance apparente en VA).

Du coup, la puissance active en W est bien la seule valeur que je calcule avec mon QA... en faisant la différence entre 2 relevés de l'index du Téléinfo (toutes les 60s par défaut). Mais ça reste approximatif, puisque du coup ça donne une puissance à 60 Watts près.

 

Outre cette approximation du calcul, c'est reste de la bidouille, de par la façon dont je l'ai implémenté dans le QA. Et en plus, je vais devoir le modifier, à cause du nouveau firmware et du nouveau panneau d'énergie.... pffff..... mais j'ai pas le temps tout de suite.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×